Névralgie d’Arnold

Gabriel Choukroun

24 janvier, 2022

Névralgie d’Arnold, blocage du dos, mal a la tete, mal aux epaules, nevralgie du trijumeau, douleur du crane, douleur de la tete, douleur base du crane, douleur cervicale, mal de tête, mal au dos

Soigner efficacement la #névralgiedarnold c'est la soigner durablement ! pour cela il convient de connaître non seulement la névralgie mais surtout comprendre le patient qui en souffre et qui se présente avec cette douleur d'ancienneté variable mais souvent depuis plusieurs années et qui empoisonne la vie de la personne et inquiète son entourage.

Il s'agit d'une irritation et d'une inflammation du nerf d'Arnold qui sort de la colonne vertébrale au niveau du cou entre la 1ère et la 2ème vertèbre cervicale. Elle est due à des tensions importantes des muscles de la nuque, sous la base du crâne mais en vérité c'est la tension simultanée des muscles de l'avant et de l'arrière du cou qui provoque l'écrasement et le blocage des vertèbres placé en haut du cou (C1-C2-C3).

Cette névralgie survient le plus souvent sur un état émotionnel d'anxiété, de stress qui dure depuis un certain temps. Le travail en ostéopathie émotionnelle Osteomind offre un traitement conjoint corps-émotion qui se fait sur une conversation durant la consultation d'ostéopathie afin de libérer les influences émotionnelles qui participent à ces blocages. 

Les ramifications du nerf font que la douleur irradie surtout vers le haut au niveau de la tête (trajet principal), ce qui provoque un mal de tête spécifique en général d'un côté dit en hémicasque, au sommet de la tête pouvant aller jusqu'à au dessus de l'oeil (du côté concerné). Parfois Cette névralgie s'accompagne de sensations vertigineuses.
Il convient par ailleurs de préciser que parfois ce n'est pas le nerf d'Arnold mais le nerf trijumeaux (Vème paire cranienne qui sort de la base du crâne) qui est concerné et les douleurs sont plutôt latéralement sur le côté du visage. 
Parfois, les deux nerfs sont concernés. 

Le traitement réalisé par un ostéopathe expérimenté à soigné cette pathologie est très efficace, il faut compter plusieurs séances afin de stabiliser et permettre un relâchement durable. 
La vitesse du ralentissement est aussi dépendante de l'ancienneté de la névralgie, Malheureusement, les patients qui consultent sur un parcours médical assez conséquent et ne viennent qu'en dernier recours ce qui est dommage. 

"Merci de m'avoir redonné espoir. Grâce à vous je vais beaucoup mieux. J'arrive à revivre normalement. J'ai réussi à arrêter certains médicaments. Merci pour votre aide." Patricia
Traitement d'une névralgie d'Arnold - ancienneté 5 ans